Fonds euros, livret A : le prix à payer pour une garantie de capital …

Sale temps pour « l’épargne de précaution » !

Alors que le gouvernement vient d’annoncer une baisse du taux du livret A, qui passe à 0,50% par an, les assureurs se lancent dans l’annonce des taux servis pour les fonds euros en 2019.

Dans son article du 15 janvier 2020 l’Agefi Actifs aborde la baisse inexorable des taux de rendement sur les fonds euros.

Le contexte des taux bas et même des taux négatifs vient pénaliser cette classe d’actif financier, qualifiée depuis toujours d’actif sans risque.

Pourtant, le livret A et les fonds euros en assurance vie conservent une place prépondérante dans le patrimoine des ménages français, et continuent d’afficher un niveau de collecte étonnamment élevé.

Seulement voilà, le risque de perte ne devrait pas seulement s’envisager par la valeur du capital investi, mais beaucoup plus par l’enrichissement global au terme d’une période donnée.

Pour illustrer cette notion de risque au travers de l’enrichissement global, je vous propose de comparer un investissement sur fonds euros (le livret ne rapportant plus rien) avec un investissement immobilier LMNP.

Petit rappel sur l’investissement LMNP :

Il s’agit d’un investissement immobilier locatif dans le cadre d’une résidence services de type séniors ou étudiante par exemple. L’investisseur est pleinement propriétaire d’un bien immobilier qu’il donne en gestion à un exploitant professionnel au travers d’un bail commercial longue durée. Le revenu est versé quel que soit le taux d’occupation effectif du bien, ce qui évite au propriétaire de subir la gestion locative, et les éventuels aléas locatifs.

La fiscalité est particulièrement avantageuse puisque le revenu LMNP profite d’un mécanisme d’amortissement fiscal qui réduit ou annule le revenu imposable.

Imaginons un capital disponible de 200.000 € placé sur 20 ans

Support Frais Capital investi Rendement moyen Mécanisme Enrichissement sur 20 ans
Fonds €
ass vie
1% (1)198000 €1.4% (3)Capitalisation pas de revenus63471 €
à terme
Immobilier LMNP7% (2)186000 € 4% ou 3% (4)Distribution de revenus réguliers148000 €
ou 111600 €

1/Frais réduits généralement pratiqués par les assureurs 2/ Frais d’acquisition dans l’hypothèse d’un bien immobilier ancien (environ 3% dans le neuf) 3/ Rendement moyen estimé par l’Agefi Actifs sur 2019 – hypothèse constante dans la projection 4/ Rendement régulièrement constatés, net de charges, en résidence étudiante ou résidence séniors – sans tenir compte de l’indexation contractuelle

Les écarts sont donc très significatifs et le seraient plus encore en considérant un prélèvement régulier des rendements perçus sur l’assurance-vie ou en effectuant ce comparatif avec les livrets bancaires.

La garantie du capital placé se paie cher en termes d’enrichissement.

Bien entendu, l’investissement immobilier peut subir une perte de valeur qu’il ne faut pas négliger, surtout dans les circonstances actuelles où les niveaux de prix sont globalement élevés.

Point d’équilibre – appréciation du risque de perte sur l’investissement immobilier vs le fonds euros

Avec un rendement LMNP de 4%, l’écart d’enrichissement sur 20 ans est de 85.300 € : cet écart permettrait de couvrir une baisse de la valeur immobilière de 46% sur 20 ans

Si on retient l’hypothèse plus raisonnable de 3% de rendement, le placement immobilier deviendrait plus risqué si sa valeur baissait de plus de 26% au bout de 20 ans.

Rien n’est impossible et de telles variations sont bien entendu envisageables.

Mais l’évolution des prix de l’immobilier en France sur les 50 dernières années ne montrent pas de séquences de 20 ans avec de telles baisses de valeur.

Le vrai risque aujourd’hui, c’est de ne pas en prendre !

Les solutions pour placer son épargne et obtenir du rendement et de l’enrichissement sur la durée sont multiples.

Parmi les autres pistes de diversification et de recherche d’enrichissement sur le long terme, l’arbitrage des fonds euros ou des livrets bancaires vers des unités de compte en assurance vie est aussi à étudier.

La garantie de capital n’est alors plus active, mais à l’instar de notre comparatif avec l’immobilier de rendement ci-dessus, on sait trouver des supports qui apportent un enrichissement fort sur la durée, malgré les variations (volatilité) des marchés comme nous l’avons connu sur les 20 dernières années.

A titre d’exemple, on peut citer le fonds actions internationales Comgest Monde, qui affiche sur 30 ans un rendement annualisé de 9.87%.

Investissement immobilier et gestion active sur unités de compte des contrats d’assurance vie sont les axes à envisager pour sortir des fonds euros et livrets A.

Les équilibres à trouver dépendront de votre besoin de revenus complémentaires, de votre fiscalité, et de votre objectif de liquidité.

Gérald BRANCHE

Réactions et commentaires

Fonds euros, livret A : le prix à payer pour une garantie de capital …

Les commentaires sont fermés.