Pavillon Louis XIV – Saint Germain en Laye – Malraux

  • 26 appartements, du T1 au T4 duplex
  • Défiscalisation Malraux 30%
  • A partir de 250.000 €
  • A 40 mn de PARIS en voiture et 1h en train
  • Cité royale aux portes de Paris
  • Ligne A du RER : 20mn de Paris
  • En moyenne 49% de travaux défiscalisables

Un investissement immobilier afin de pouvoir développer votre patrimoine dans une ville à fort potentiel

Saint Germain en Laye est la plus vaste commune des Yvelines, au cœur de la région Ile-de-France, elle revendique sa proximité avec Paris, au sud de Versailles. Le cœur historique de la ville est très dynamique et reconnu comme le plus grand centre commercial à ciel ouvert de l’ouest parisien. La ville a une forte attractivité touristique, par l’héritage royal et impérial de la ville, labellisée « Ville Impériale »

Bordée d’une forêt domaniale répertoriée Espace Boisé Classé, elle attire 3 millions de visiteurs par an.

L’immeuble est entouré d’écrins de verdure, propices à la balade et aux loisirs en plein air : jardins du Château d’un côté, forêt domaniale de l’autre, à proximité immédiate d’institutions et de services utiles au quotidien.

Le pavillon louis XIV : un investissement immobilier a très forte valeur patrimoniale

Le Pavillon Louis XIV se dresse sur un sol foulé par quelques-unes des personnalités les plus notables du XVIIIe siècle. Il prend place sur l’emprise de l’ancien Parc de Noailles qui entourait autrefois l’Hôtel du même nom. Edifié en 1679 sur les dessins de l’architecte favori de Louis XIV, Jules Hardouin-Mansart. Au fil des successions et des aménagements annexes, l’Hôtel se place au centre d’un vaste domaine. Au XVIIIe siècle, il devient la propriété aristocratique la plus importante de la ville. Louis XIV, Louis XV et Louis XVI y font régulièrement halte à la fin des chasses en forêt de Saint-Germain ; habitude reprise par Louis XVIII à la Restauration. Deux futurs présidents des États-Unis d’Amérique, Thomas Jefferson et John Quincy Adams, y sont également reçus.

L’Hôtel de Noailles ne résistera toutefois pas au temps et aux transformations urbaines : en 1836, il est amputé de son corps central. Aujourd’hui subsistent ses deux ailes, de part et d’autre de la rue d’Alsace : situées aux 10 et 11, elles correspondent aux anciens appartements du duc.

Dès la 2nde moitié du XIXe siècle, le domaine est finalement divisé en plusieurs propriétés, dont celle sur laquelle s’est élevé le Pavillon Louis XIV. Construit entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, ce dernier est à l’origine l’un des hôtels-restaurants les plus convoités de la ville. Son architecture et sa proximité avec le Château en font un lieu de villégiature privilégié.

Une défiscalisation Malraux dans un immeuble à l’architecture d’exception

L’immeuble est un remarquable ensemble architectural érigé entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, composé de 3 corps de bâtis organisés autour d’un jardin arboré. Les façades du bâtiment principal en brique blanche et pierre de taille. Escalier en bois de belle facture, agrémenté d’un garde-corps en ferronnerie ouvragée et bois.

De nombreux nobles éléments de décoration intérieurs vont être conservés et restaurés comme les parquets, plafonds moulurés, rosaces, soubassements, moulures en cimaise…

Concernant l’intérieur des appartements, il est prévu un réaménagement complet de l’ensemble des espaces intérieurs avec la restauration complète des sols et des murs, réhabilitation des combles et des charpentes apparentes, reprise de l’ensemble des menuiseries, Conservation et restauration des éléments architecturaux remarquables, équipement des cuisines avec plans de travail en granit et des salles de bains.

Le dispositif Malraux : un investissement locatif sécurisant dans la durée

La loi de défiscalisation Malraux permet de défiscaliser jusqu’à 30% du montant des travaux, dans la limite de 400.000 € soit jusqu’à 120 000 € de réduction d’impôts sur 4 ans. L’atout majeur de la loi Malraux est que cette défiscalisation échappe au plafonnement des niches fiscales. Un investissement souple : pas de contrainte de loyer ni de plafonnement des ressources du locataire. La réduction d’impôts reste soumise à la condition de conservation et de location du bien pendant 9 ans.

MAL 2019-01-09


Pourquoi investir en Malraux à la limite de Paris ?